Maserati Mexico (1966-1972)











 Production

 
    La production de la Maserati Mexico s'élève à 482 exemplaires entre 1966 et 1972 et pas 250 comme il est faussement écrit dans de nombreux ouvrages. La production du modèle se décompose de manière suivante :
  • 305 voitures à moteur V8 4.2L
  • 175 voitures à moteur V8 4.7L
  • 1 voiture à moteur V8 4.9L
  • 1 voiture à moteur 6 cylindres 3.7L
Ces informations proviennent de Monsieur Ermanno Cozza qui fut responsable du service documentation technique et relations publiques de l'usine Maserati. Il prit ses fonctions à l'usine en 1951 et reste encore aujourd'hui consultant pour la marque.

    Aucun détail extérieur ne permet de différencier une Mexico 4.2L d'une 4.7L. Néanmoins, les tout derniers exemplaires présentent un badge "Maserati 4700" apposé sur le coffre et reprit sur la boite à gants.

    La différenciation s'effectue à la lecture du numéro de châssis. Les modèles 4.2L sont designés par le type "AM112" tandis que les modèles 4.7L sont du type "AM112/1" ou "AM112/47" sur les modèles tardifs.



    Les numéros de Maserati Mexico sont pairs uniquement et il n'existe pas de numérotation indépendante entre les deux types de moteurs. Une 4.2L peut très bien être suivie sur la chaine d'une 4.7L. Si on suit cette logique la première auto devrait porter le numéro de châssis AM112*002 puis la seconde AM112*004 et ainsi de suite. Seulement ce n'est pas si facile et il existe certainement quelques fantaisies. Si 482 exemplaires furent produits, alors le dernier numéro de châssis devrait être AM112*964. Or, de nombreuses autos portent un numéro supérieur (jusqu'à 1046 dans le registre, assurement l'une des dernières fabriquées). A cela s'ajoute quelques numéros impairs, comme par exemple ceux des prototypes Frua dont j'ignore si ils font partie des 482 voitures fabriquées. Ce type de problème est récurrent lorsqu'on souhaite recenser la production d'un modèle automobile. Seule une consultation des archives Maserati exemplaire par exemplaire pourrait apporter une réponse définitive. Pour ma part, je pense que certains numéros ne furent tout simplement pas attribués.

    Il convient enfin d'ajouter que la voiture présentée lors du Salon de Paris d'octobre 1966 (première apparition publique du modèle Mexico) n'est pas le premier exemplaire fabriqué puisqu'il porte le numéro AM112/1*028. Si on suit la logique décrite ci-dessus, c'est le 14ème exemplaire fabriqué équipé d'un moteur 4.7L. Elle fut la voiture de démonstration de l'importateur français Thépenier et fut vendue le 04 avril 1967 à Monsieur Jean Cachanel (il s'agit probablement d'une erreur de transcription, il faut plutot lire Jean Cacharel pseudonyme utilisé alors par Jean Bousquet, le créateur de la célèbre marque de prêt-à-porter). Une chose est certaine, c'est la première Maserati Mexico vendue en France. 40 autres Mexico seront ensuite livrées dans l'hexagone (TOTAL : 36 4.2L et 5 4.7L).

   




 Evolution au cours de la production


    Au cours des 6 années de production, la Maserati Mexico n'a pas subi de modifications majeures. Les changements apportés sont purement cosmétiques  et concernent un détail extérieur et un nouvel aménagement intérieur. La transition s'effectua à partir des numéros AM112*746 ou AM112*748 fin 1969, début 1970. A posteriori, il convient de les distinguer par les appelations série 1 et série 2.


Vue de profil





L'unique changement extérieur se situe au niveau des poignées de porte. La série 2 adopte le système d'ouverture de la Maserati Indy.



C'est au niveau de l'aménagement intérieur que les changements sont les plus importants. La Mexico entre dans les années 70. Les modifications portent sur l'ensemble des compteurs, la montre, les ouies de ventilation, de nouvelles contre-portes avec suppression des inserts en bois et un nouveau dessin de siège.






Les sièges de la série 2 adoptent un repose tête intégré.



Les tout premiers exemplaires présentent un dessin de siège encore différent. Ils sont similaires à ceux de la Jensen Interceptor Mk1 produite également chez Vignale en Italie avant que la production ne soit rapatriée en Angleterre. Notez que de nombreux détails et accessoires sont communs aux deux autos.




Jensen Interceptor Mk1 (1966 - 1969).




Caractéristiques techniques Mexico 4.2L et 4.7 issues du livre de Maurizio Tabucchi.


ENGINE
Location Front
Number and arrangement of cylinders
90° V8
Cylinder block
light alloy
Bore x stroke
88 x 85 mm; 94 x 85 mm Mexico 4700
Displacement
4136cc; 4719cc Mexico 4700
Power output
260 hp; 290 hp Mexico 4700
Peak power revolutions
5200 rpm; 5000 rpm Mexico 4700
Compression ratio
8,5:1
Number of main bearings
5
Type of main and con-rod bearings
thin wall
Cylinder heads
light alloy
Number of valves per cylinder and configuration
2, overhead, 30° V formation
Valve actuation
direct via bucket tappets
Camshafts 2 overhead per bank
Camshaft driver
chain
Ignition Bosch battery and distributor; subsequently Bosch electronic
Fuel system
2 electric pumps
Carburettors 4 x Weber 38 DCNL 5 or Weber 40 DCNF
Fuel super grade petrol
Lubrification gear pump, filter on principal circuit, oil cooler
Cooling
water, with centrifugal pump, radiator and thermostat


  DRIVETRAIN
Traction rear-wheel driver
Clutch single dry-plate
Gearbox mechanical; 3 speed Borg Warner automatic optional
Number of gears
5 + reverse
Control central, floor-mounted
Transmission shaft with couplings
Rear axle
live axle
Final driver ratio
3.540:1 (13/46); 3.770:1 (13/49); 3.310:1 (13/43) optional
Front wheels
wire, 6.50-15; light alloy from 1970
Rear wheels
wire, 6.50-15; light alloy from 1970
Front tyres
205 VR 15
Rear tyres
205 VR 15


  BODY/CHASSIS
Bodywork
two-door, four-seater coupe, front bucket seats, steel frame welded to chassis
Chassis
semi-load-bearing with front sub-frame
Wheelbase
2640 mm
Front track
1390 mm
Rear track
1360 mm
Front suspension
independent, wishbones, coil springs, anti roll-bar
Rear suspension
live axle, trailing arms, semi-elliptic leaf springs, anti roll-bar
Front shock absorbers
hydraulic telescopic units
Rear shock absorbers
hydraulic telescopic units
Front brakes
discs
Rear brakes
discs
Brake operation
hydraulic with servo-assistance; dual circuits (front and rear)
Steering
recirculating ball
Driving position
left-hand driver
Dry weight
1500 kg
Fuel tank location and capacity
twin rear tanks, 95 l
Oil reservoir location and capacity
engine sump 10 l
Cooling circuit capacity
14 l



ELECTRICAL SYSTEM
Current
12 volts
Battery
68/72 A/h
Generator
450 W alternator
Lighting system
four iodine headlights



PERFORMANCE
Maximum speed
250 km/h; 260 km/h Mexico 4700



Production

Contact